Huy: «Il est important de ne pas oublier».

Ce vendredi 18 août avait lieu le 73ème anniversaire du bombardement du pont de fer et de la piscine de Huy. 

Cette action avait été lancée il y a quatre ans par Anne-Marie Lizin et Francine Decleer (vice-présidente des associations patriotiques de Huy). Un événement qui lui tient à cœur. «  Anne-Marie Lizin m’avait demandé de ne jamais lâcher cette commémoration  » explique-t-elle.

Grégory Vidal, conseiller communal à Huy, a tenu à respecter une minute de silence pour la commémoration de ce 73e anniversaire mais également par hommage aux victimes des attentats de Barcelone de ce 17 août. Selon lui, cette commémoration, «  c’est un devoir de mémoire, il est important de ne pas oublier. C’est quelque chose de patriotique sur lequel on veut se recueillir.  » Ce fait de guerre est dû à un bombardement allié, ce qui explique qu’il est rarement évoqué «  C’est un fait oublié de façon potentiellement volontaire.  »

Émilie Broset, la dernière survivante du bombardement, était habituellement présente lors des commémorations mais elle est aujourd’hui en maison de repos.