Actualités

Anne-Marie Lizin sera tête de liste aux prochaines élections communales à Huy.

L'ancienne bourgmestre de Huy Anne-Marie Lizin sera bien candidate et tête de liste aux élections communales du 14 octobre prochain. Elle a présenté vendredi le programme de PourHuy, sa liste en perspective de ce scrutin.

En 110 points, l'ex-bourgmestre a, domaine par domaine, détaillé comment avec son équipe elle compte s'y prendre pour "vivifier la ville, redorer son blason et se mettre au diapason des préoccupations des Hutois".

Anne-Marie Lizin considère qu'il est trop tôt pour déterminer des objectifs précis. "Il n'y aura pas d'accord préalable. Par contre, il est clair que j'ai certaines sympathies", a-t-elle expliqué sans vouloir les détailler. Elle a cependant à plusieurs reprises ménagé le cdH et le MR alors qu'elle a fortement critiqué la gestion de la ville faite par les échevins PS, son ancien parti, dont elle a été exclue en 2009.

"Aujourd'hui, il y a un décalage incroyable entre ce que disent les gens et la façon dont on leur répond comme s'ils étaient trop idiots pour comprendre. Ce que je fais aujourd'hui, je l'ai fait il y a 25 ans avec ceux qui sont aujourd'hui au collège. La seule différence, c'est que les échevins n'ont pas la qualité de mon équipe actuelle", a-t-elle dit.

Anne-Marie Lizin a également expliqué avoir fait le tour des quartiers afin de tenter d'inscrire dans le programme de PourHuy les préoccupations des Hutois.

C'est le premier programme présenté à Huy en vue des élections et la première tête de liste à être connue. Au PS, on ignore encore qui de l'actuel bourgmestre Alexis Housiaux ou de l'actuel président du CPAS Christophe Collignon mènera la liste.

Anne-Marie Lizin tentera quant à elle d'aller chercher son électorat dans ses anciens sympathisants. "Je crois qu'ils trouillent à mort. Non, disons qu'ils ont la peur au ventre", a-t-elle déclaré en parlant de la manière dont le PS envisage sa participation au scrutin.

Anne-Marie Lizin candidate tête de liste PourHuy aux communales.

Elle a présenté vendredi le programme de PourHuy, sa liste en perspective de ce scrutin

HUY L'ancienne bourgmestre de Huy Anne-Marie Lizin sera bien candidate et tête de liste aux élections communales du 14 octobre prochain. Elle a présenté vendredi le programme de PourHuy, sa liste en perspective de ce scrutin.

En 110 points, l'ex-bourgmestre a, domaine par domaine, détaillé comment avec son équipe elle compte s'y prendre pour "vivifier la ville, redorer son blason et se mettre au diapason des préoccupations des Hutois".

Mme Lizin considère qu'il est trop tôt pour déterminer des objectifs précis. "Il n'y aura pas d'accord préalable. Par contre, il est clair que j'ai certaines sympathies", a-t-elle expliqué sans vouloir les détailler. Elle a cependant à plusieurs reprises ménagé le cdH et le MR alors qu'elle a fortement critiqué la gestion de la ville faite par les échevins PS, son ancien parti, dont elle a été exclue en 2009.

"Aujourd'hui, il y a un décalage incroyable entre ce que disent les gens et la façon dont on leur répond comme s'ils étaient trop idiots pour comprendre. Ce que je fais aujourd'hui, je l'ai fait il y a 25 ans avec ceux qui sont aujourd'hui au collège. La seule différence, c'est que les échevins n'ont pas la qualité de mon équipe actuelle", a-t-elle dit.

Mme Lizin a également expliqué avoir fait le tour des quartiers afin de tenter d'inscrire dans le programme de PourHuy les préoccupations des Hutois.
C'est le premier programme présenté à Huy en vue des élections et la première tête de liste à être connue. Au PS, on ignore encore qui de l'actuel bourgmestre Alexis Housiaux ou de l'actuel président du CPAS Christophe Collignon mènera la liste.

Mme Lizin tentera quant à elle d'aller chercher son électorat dans ses anciens sympathisants. "Je crois qu'ils trouillent à mort. Non, disons qu'ils ont la peur au ventre", a-t-elle déclaré en parlant de la manière dont le PS envisage sa participation au scrutin.

(Anne Vanbrabant)

Anne-Marie Lizin officiellement tête de liste de "PourHuy".

C’est officiel, Anne-Marie Lizin sera tête de liste du mouvement “ Pourhuy ” en octobre 2012. Combien la liste compte-t-elle rafler de sièges? “ Difficile à dire, mais ce qui est certain, c’est qu’il y a une allergie des Hutois envers le comportement du PS ” affirme l’ex-bourgmestre.

Le mouvement “ Pourhuy ” pourrait-il s’allier à d’autres partis? Anne-Marie Lizin ne cesse en tout cas de lancer des fleurs au MR et à Jacques Mouton, l’ancien échevin des finances dans l’opposition.

“ J’ai bien aimé travailler avec les libéraux ”, c’était très stimulant.

Les autres partenaires possibles? Anne-Marie Lizin fait aussi un petit clin d’œil à Joseph George: “ C’est la première fois qu’il assume de telles responsabilités dans un collège et il s’en sort pas mal, hormis peut-être son obsession pour le vélo ”.

L’ex-bourgmestre tire par contre à boulet rouge sur le PS d’Alexis Housiaux: “ Ils font semblant d’oublier qu’ils ont travaillé avec moi pendant 15 - 20 ans. Ils sont amnésiques ”.

Quant à Ecolo, elle a juste lancé: “ Eux, je ne leur fais pas de clin d’œil ”.

Les autres candidats de la liste “ Pourhuy ” sont Frédérique Gelenne, Grégory Vidal, Sergio Taronna, Bernadette Mathieu, Patrick Thomas et Jean-Claude Louvins.

Quand au conseiller Bergilez, il ne fait pas partie du mouvement, mais Anne-Marie Lizin affirme que, “ s’il se décidait à les rejoindre, il aurait la charge de la présidence du CPAS ”.

À découvrir dans la Meuse Huy-Waremme de ce samedi, le programme de “ Pourhuy ” et les réactions des “ possibles ” partenaires politiques.

(Aurélie Bouchat)

Lizin mènera sa liste PourHuy.

HUY - Anne-Marie Lizin le dévoile officiellement : elle mènera sa liste PourHuy aux prochaines élections communales. Son ambition ? Là, elle reste prudente…

Elle a été bourgmestre de Huy pendant plus de 20 ans. Elle n’est aujourd’hui plus « que » conseillère de l’opposition. Anne-Marie Lizin y croit cependant encore. En octobre prochain, elle mènera sa liste PourHuy. Avec quelle ambition ? Là, l’ex-bourgmestre est prudente : « On ne sait pas, les gens y pensent plus que nous on y croit. Mais on fera le mieux possible. Et sans alliance préalable. »

Pas d’alliance préalable, mais on voit déjà où vont ses préférences. Jacques Mouton (MR), elle l'apprécie. Elle a aimé son travail alors qu’il était en charge des finances. Joseph George (cdH) aussi a ses faveurs. Par contre, ne lui parlez pas des socialistes. De ceux qui ont été au collège avec elle, qui ont travaillé pendant des années avec elle. « Ils souffrent aujourd’hui d’amnésie », scande-t-elle...

A ses côtés, sur sa liste : des Hutois qui n’ont jamais fait de politique. Et ses deux « amis » encore conseillers communaux, Pierre Tilkin et Christian Bergilez ? Le premier a été usé, selon ses termes, par tout ce qui a secoué le PS hutois. Il n’en sera probablement plus. Et le deuxième ? « Si les Hutois nous font confiance, il sera président du CPAS. » Pas d’autre ancien à ses côtés, mais quasi tous des socialistes néanmoins.

(Catherine Duchâteau)

Proches de nos concitoyens.

Nos candidates et nos candidats sont à l'écoute de leurs concitoyens. Aurore Pieltain a convié ses voisins à une petite rencontre. Une belle façon de se faire connaître et de renforcer les liens entre riverains. Des conversations animées et un constat des manquements concernant le quartier sera mis en évidence...
- Trop peu de présence policière.
- Difficulté de déneigement ou en cas de verglas pour les dernières maisons du chemin d'Antheit.
- Manque cruel de cantonniers.
- Le casse vitesse utile au chemin d'Antheit n'a jamais été replacé.
- Absence totale d'entretien de la rue Pierre Dijon.
- Fuite à l'ilot Pierre Dijon... Pas surprenant puisqu'il y a une source.   
- Bois Marie: éclairage très vétuste et absence d'entretien.

Vers l'Avenir : un budget sans aucune objectivité

HUY - Recettes gonflées, projets annoncés sans subsides, investissements oubliés… PourHuy attend d’être au pouvoir pour renverser la tendance.
Anne-Marie Lizin l’affirme clairement : dès que PourHuy prendra les rênes de sa ville de Huy, les projets avanceront enfin. D’ailleurs mardi soir, elle en présentera un avant-goût via un budget alternatif.
Sa critique principale ? La mauvaise habitude est désormais tenace, « les budgets hutois ne sont plus jamais présentés de façon objective ». Et avec celui-ci, c’est le pompon… Le collège met son budget en boni de quelques milliers d’euros ? « Cela veut dire clairement que l’ordinaire est en fait en déficit » par surévaluation des recettes et sous-évaluation des dépenses. Tiens, même remarque qu’au MR. Autre remarque ? Les investissements : on en prévoit des tonnes qu’on ne réalise pas. « Là, il y a cinq pages d’investissements. » Une d’entre elles, déjà, concerne des projets des années précédentes pour lesquels on remet le couvert. Et puis, il y a ces petites dépenses qui feront peut-être illusion mais qui cachent de gros investissements qui seraient nécessaires. Comme au musée (« on aménage des salles pour 5 000 €, mais où est le projet de rénovation du Couvent des frères mineurs ? »), au fort (« là aussi, la majorité parle de l’aménagement de salle. Et la réparation du fort ? Deux murs ont été consolidés mais pas réparés »). Et puis, il y a le boulodrome, expulsé du Quadrilatère et qui trouve refuge dans les anciens établissements Pleinevaux que la Ville va louer « pour un prix exorbitant ». Ou encore la vente du Quadrilatère déjà inscrite en recette alors qu’ « il n’y a aucune chance pour qu’il soit vendu en 2012. S’il y avait un candidat sérieux, ils ne l’annonceraient d’ailleurs pas. »
Pas de promesse de subsides
Anne-Marie Lizin et son groupement pourHuy fustigent « le pire exemple dans la façon de maltraiter un budget ». Avec quoi ? La rénovation de l’école de Ben qui a été inscrite au budget sans avoir la promesse ferme de subsides, « ce qui est contraire aux pratiques normales de gestion ». Et Anne-Marie Lizin d’ajouter : « la programmation des travaux par le Fonds des bâtiments scolaires n’équivaut pas à un engagement ferme de subsides ». Pourtant, elle le voudrait bien car cette école, située à deux pas de chez elle, mérite un tel investissement.
Elle épingle aussi les travaux de la place Verte et l’ascenseur à l’hôtel de ville oubliés, le déficit de la crèche Petit à Petit de 700 000 € (« ce mois-ci, 100 000 € sont empruntés pour payer les salaires »), les travaux rue Portelette et rue Petit Paris qui ne pourront de toute façon pas être réalisés à cause du chantier d’égouttage, les rues de Solière qui mériteraient d’être refaites alors que seule la rue du Ruisseau est programmée,…
Et puis, « il n’y a pas un mot sur la circulation à fluidifier, sur l’éclairage de passages pour piétons qui est nécessaire ». Ou encore la création d’une passerelle-piétons pour relier les deux centres commerciaux de Ben-Ahin…
Des idées, Anne-Marie Lizin en a des tonnes. Et elle ne le cache pas : une fois de retour au pouvoir, elle compte bien les réaliser. Reste qu’il faudra passer le cap des élections.

(Catherine Duchateau)

 

Pages

S'abonner à Actualités