Actualités

...

C'est avec une profonde tristesse que nous vous annonçons le décès d'Anne-Marie Lizin.

La défunte repose au salon "Magritte" du Centre Funéraire Dubois & Tanier, avenue de la Croix-Rouge, 2 à 4500 Tihange (Huy) où les visites sont souhaitées ces lundi 19, mardi 20 et mercredi 21 octobre 2015 de 16 à 19 heures.

Les funérailles laïques auront lieu au funérarium Dubois & Tanier à 11 heures où un hommage pourra lui être rendu ce jeudi 22 octobre 2015.
Un dernier moment de condoléances est prévu à son arrivée vers 13 heures 30 au crématorium du Centre Funéraire de Robermont. 
La cérémonie d'incinération débutera vers 14 heures 30.

L'inhumation des cendres est prévue à 17 heures 30 au cimetière de Ben (Huy).
 

Sergio Taronna, le remplaçant d'Anne-Marie Lizin, a prêté serment ce mardi soir au conseil communal.

Sans surprise, le conseil communal de Huy a approuvé à l’unanimité la démission d’Anne-Marie Lizin (PourHuy). Avant de soumettre ce point au vote, le bourgmestre Alexis Housiaux a rappelé les circonstances qui ont débouché sur cette démission devenue inévitable après le rejet du pourvoi en cassation.

Sergio Taronna qui la remplace a prêté serment dans la foulée.

(source : LaMeuse)

Sergio Taronna devient conseiller communal.

Ce matin, POURHuy a convoqué la presse afin d’éclaircir ses intentions et ainsi mettre fin à tout suspense et autres spéculations concernant le remplacement d’Anne-Marie Lizin au conseil communal.

Ce sera donc finalement Sergio Taronna qui siégera au conseil communal.

Voici le communiqué de presse remis aux journalistes présents ce matin. Tout d'abord, le principal intéressé explique sa décision et ensuite c'est l'ensemble du mouvement qui s'exprime...

Sergio Taronna :

« Au départ, ma décision était bien de privilégier mon mandat de conseiller de l’action sociale. Un mandat passionnant avec une équipe, tous partis confondus, agréable et motivée. Des réunions ou la querelle politique n’a pas sa place.

En plus, les échos que j’avais reçus concernant le déroulement de certains conseils communaux ne me disaient rien qui vaillent. Sans compter une incompatibilité avec une certaine vision de la politique. Celle que certains élus continuent à pratiquer, une politique qui souvent ne vise pas l’intérêt général. J’ai également une incompatibilité « personnelle » avec certains élus, un peu de mal avec leur amateurisme, leur clientélisme, voire leur bêtise en certaines circonstances.

Après, on a eu une réunion avec tous les élus du mouvement et ceux-ci m’ont convaincu de les rejoindre au conseil communal. Leurs arguments ont faits mouche et je ne pouvais pas faire autrement que de m’engager à leur côté. Il ne me restait toutefois plus qu’à lever le flou autour de la possibilité de pouvoir, malgré tout, rester au Conseil de l’Action Sociale, même si on avait tous entendu qu’il n’était pas possible de pouvoir assumer les deux fonctions. Il s’est avéré, après renseignements pris auprès des services compétents, que rien ne l’empêche aux yeux de la loi ».

POURHuy :

Du coup, c’est avec une équipe soudée et assez expérimentée que nous allons continuer cette législature dans un esprit d’opposition constructive mais attentive et soucieuse de relayer les attentes de nos concitoyens.

Par ailleurs, nous avons été blessés par les propos de l’échevin George à propos d’Anne-Marie Lizin. Inutile de dire que nous ne comptons pas laisser passer ça et que nous lui mènerons combat avec force et détermination.

Signalons également qu’Anne-Marie Lizin devient présidente de notre mouvement et qu’elle va continuer à nous conseiller et nous soutenir. Elle reste également disponible pour tous les hutois et hutoises qui peuvent toujours la rencontrer lors de ses permanences.

Nous tenons également à rappeler que nous trouvons le jugement à son encontre assez farfelu et que ça ressemble plus à une manoeuvre pour l’empêcher d’être éventuellement à nouveau bourgmestre en 2018 puisque la nouvelle règle en matière de voix de préférence pourra le permettre. Ça sent vraiment les petits arrangements entre amis et ça nous laisse un goût amer et le sentiment que la justice n’est peut-être pas aussi indépendante qu’elle ne veut bien le laisser entendre.

Dans la presse en ligne :

L'Avenir
DH
La Meuse

Affaire LIZIN tracts électoraux Cour de cassation: rejet du pourvoi.

Communiqué de presse transmis par Maître Adrien Masset :

En ma qualité d'avocat de Mme Lizin,  je vous adresse un communiqué suite au rejet du pourvoi en cassation par arrêt de ce 30 septembre.Mme Lizin prend acte que, après huit années d’acharnement judiciaire, elle est et reste définitivement acquittée des accusations de faux en écritures et de détournements de rémunération des agents communaux qui se trouvaient sur ces marchés lors de la campagne électorale de 2007. Elle prend également acte que sa condamnation pour prise illégale d’intérêt est maintenue par la cour de cassationLa façon, spécifiquement belge, d’appréhender ce dossier est que Mme LIZIN a été condamnée parce que le PS a bénéficié du comportement incorrect de quelques rares agents communaux : ceux qui ont été condamnés ont, du reste, accepté leur condamnationPourquoi ces quelques agents communaux indélicats ont-ils distribué des tracts durant leurs heures de service, alors que tous les autres qui ont mené cette campagne l’ont fait, comme Mme Lizin le leur avait demandé, en dehors de leurs heures de service? Mme Lizin est donc considérée coupable du comportement indélicat de tiers. Comportement qu’elle n’avait ni demandé, ni toléréPour aboutir à cette condamnation, les règles de preuve imposées par la Convention européenne des droits de l’homme ont été bafouées. C’est pourquoi Mme Lizin a pris la décision de porter l’affaire devant la Cour européenne des droits de l’homme à Strasbourg.

Lettre de démission d’Anne-Marie Lizin :

Monsieur le Directeur Général, Ce 30 septembre 2015, je me vois contrainte de poser un acte que je ne souhaitais jamais faire, à savoir démissionner, avec effet immédiat, de mon poste de conseillère communale à la ville de HuyVous savez, aussi bien que moi, que cette obligation est due à une terrible injustice, conséquence d’un faux témoignage m’impliquant dans une affaire dans laquelle je n’ai joué aucun rôle, sinon celui, que vous avez également assumé, de faire respecter la légalitéEtant donné que la justice n’a pas voulu voir la réalité, je transmets ce dossier à la Cour Européenne des Droits de l’Homme, afin qu’elle l’examine avec toute l’objectivité indispensable. Je remercie toutes les Hutoises et tous les Hutois pour les merveilleuses années que nous avons consacrées ensemble au développement de la ville que nous aimons et je les assure d’une disponibilité égale à celle dont je fais preuve depuis quarante ans.
Bien à vous.
Anne-Marie Lizin-Vanderspeeten

La foire à 1 euro à Statte du 2 octobre au 8 novembre.

Une foire où il est possible de faire un tour de manège ou de manger un paquet de frites pour 1 euro. L’initiative est unique en Belgique, voire en Europe et cela se passe à Huy. Du 2 octobre au 8 novembre, plus de 60 attractions sont rassemblées au port de Statte.

L’idée de cette foire originale a germé dans la tête de Jean Schweig. Ce Givois, propriétaire de la grande roue également présente lors du 15 août à Huy, a eu envie de proposer une foire bon marché, notamment pour les familles nombreuses.« Quand on a cinq enfants, aller sur la foire où les tickets sont vendus 5 ou 6 euros c’est impossible, commente-t-il. D’un autre côté, pour les forains, à partir du mois d’octobre, la saison se termine. Plutôt que de remiser nos manèges dans des hangars, nous avons décidé d’allonger notre saison et de lancer cette foire à 1 euro afin de faire plaisir à un maximum de personnes. »

Rue Neuve, pour Lizin : « Le risque a été minimisé ».

Anne-Marie Lizin pointe les autorités communales dans le dossier concernant l’écroulement du bâtiment Mobistar.

«J’ai géré Le Lutetia durant 16 ans et, avant cela, Le 911 pendant 5 ans où se trouvait ID Home. C’est 21 années de ma vie qui s’écroulent.» Bernadette Mathieu est forcément touchée. Et, interpellée aussi quand elle coiffe sa casquette de conseillère communale «Pour Huy» avec Anne-Marie Lizin. «C’est un miracle de ne pas avoir de blessé. Il aurait fallu au moins fermer une bande de circulation.»

La faute à qui? Les deux dames ne pointent pas la responsabilité des policiers qui ont dû gérer la matinée de vendredi. «On leur a dit que s’il devait se passer quelque chose, c’était une implosion, analyse l’ancienne bourgmestre de Huy. Le risque a été minimisé et les policiers ont donc pris des mesures trop faibles par rapport à la fermeture de la rue que le bourgmestre aurait dû imposer! C’est fini de minimiser les risques car les rues Griange, du Pont et des Rôtisseurs sont également problématiques. Je réclame un protocole clair de fermeture immédiate de la rue au moindre risque, pour ne pas laisser les policiers dans le doute.»

Et l’ex-mayeur de Huy de parler «d’une occasion à ne pas manquer pour la rue Neuve. Cela va permettre de refaire un urbanisme plus moderne. Et ça, cela se discute vite».

Pages

S'abonner à Actualités